Introduction :

Après avoir passé 4 mois chez 000webhost et 2 mois InfinityFree, dont je ne vais pas me plaindre car leur service reste gratuit. J’ai enfin décidé de passer le cap hébergeur payant. Mon choix s’est tourné vers l’offre “Perso” de chez LWS qui me permettait de bénéficier tous ce dont j’ai besoin pour héberger un petit blog comme le mien. Cette offre étant particulièrement bon marché (0.99 € HT / mois soit 14.33 € pour 1 an avec un nom de domaine inclus).

Après avoir commandé mon site, j’ai reçu un mail au bout de 20 minutes m’informant que mon site était prêt. J’ai alors comme à mon habitude installé WordPress avec l’assistant intégré (beaucoup plus rapide que l’upload manuel).

Problème :

Jusque là, tout se passait très bien. J’ai alors installée l’extension UpdraftPlus pour rapatrier mon blog depuis mon ancien hébergeur. Au moment de authentifier sur Google Drive, j’obtiens un message d’erreur : “Nous n’avons pas encore reçu d’information d’accès de la part de Google – vous devez autoriser ou ré-autoriser votre connexion Google Drive.” (J’ai oublié de faire une capture d’écran). J’ai alors tenté plusieurs fois de recommencer l’opération ou de réinitialiser l’extension, j’obtenais toujours la même erreur.

Résolution :

UpdraftPlus HTTP GET

Après avoir écrit un ticket de dépannage à l’équipe technique de chez LWS qui a été très réactive. J’ai essayé par curiosité de faire des requêtes HTTP GET depuis Updraft vers les serveurs de chez Google et j’obtenais constamment des erreurs 403 (correspond à un accès refusé). J’ai alors à partir de cette erreur fait quelques recherches sur Google. J’ai trouvé sur un forum que les serveurs de chez Updraft, au bout d’un certain nombre de requêtes, bloquait l’adresse IP d’un serveur pour éviter le hacking. Pour lever ce blocage, il suffit d’aller sur l’URL : https://updraftplus.com/unblock-ip-address/ et de rentrer l’adresse IP du serveur. Magie ! Votre vous pouvez désormais connecter Google Drive avec UpdraftPlus.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :